Agnico Eagle – Mise à jour – Exploitations au Québec

TORONTO, le 24 mars, 2020, – Agnico Eagle Mines Limited (NYSE: AEM, TSX: AEM) (« Agnico Eagle » ou la « Compagnie ») fournit une mise à jour suite à la décision prise par le gouvernement du Québec hier après-midi, en réponse au COVID-19, d’ordonner la fermeture de toute entreprise non-essentielle. Cette directive demande aux compagnies minières de minimiser leurs activités jusqu’au 13 avril 2020. La compagnie est en communication avec le gouvernement du Québec en vue de se soumettre à cette directive et des discussions auront lieu au niveau de nos exploitations au Québec sur les procédures à suivre avec une attention particulière à la santé et la sécurité de nos employés et de nos communautés. Tout impact sur nos exploitations ou sur notre prévision de production, qui pourrait comprendre la suspension des exploitations minières dans la région de l’Abitibi (Le complexe LaRonde, la mine Goldex et la mine Canadian Malartic (50%)) et la mise en place de procédures de mise en veille de ces exploitations jusqu’au 13 avril, 2020, sera divulgué au marché en temps et lieu.

Agnico Eagle

Agnico Eagle est une grande société canadienne d’exploitation aurifère qui produit des métaux précieux depuis 1957. Ses mines sont situées au Canada, en Finlande et au Mexique, et elle exerce des activités d’exploration et de mise en valeur dans chacun de ces pays, ainsi qu’aux États-Unis et en Suède. Agnico Eagle et ses actionnaires sont en mesure de profiter pleinement du cours de l’or en raison de sa décision de longue date de ne pas vendre d’or à terme. Agnico Eagle déclare un dividende en espèces à chaque exercice depuis 1983.

Énoncés prospectifs

Les renseignements contenus dans le présent communiqué ont été rédigés en date du 24 mars 2020. Certains des énoncés du présent communiqué, désignés ci-après « énoncés prospectifs », sont des énoncés prospectifs au sens attribué au terme « forward-looking statements » dans la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis et au terme « information prospective » dans les dispositions des lois provinciales régissant la vente des valeurs mobilières au Canada. Ces énoncés se reconnaissent à l’utilisation de termes comme « pourrait », « fera » ou d’expressions similaires.

Ces déclarations comprennent, sans s’y limiter: les plans de la Société concernant les activités minières et ses opérations dans la région de l’Abitibi au Québec; et d’autres déclarations concernant l’impact de la pandémie de COVID-19 sur les opérations et les activités globales de la Société.

Ces déclarations reflètent les vues de la Société à la date du présent communiqué de presse et sont soumises à certains risques, incertitudes et hypothèses, et il ne faut pas se fier indûment à ces déclarations. Les déclarations prospectives sont nécessairement fondées sur un certain nombre de facteurs et d’hypothèses qui, bien qu’agnico raisonnables à la date de ces déclarations, sont intrinsèquement soumises à d’importantes incertitudes et éventualités commerciales, économiques et concurrentielles. Les facteurs et hypothèses importants utilisés dans la préparation des énoncés prospectifs contenus dans le présent document, qui peuvent s’avérer incorrects, comprennent, mais sans s’y limiter, les hypothèses énoncées dans le présent document et dans le rapport de gestion («rapport de gestion») et les Notice annuelle de la société («notice annuelle») pour l’exercice clos le 31 décembre 2018 déposée auprès des autorités canadiennes en valeurs mobilières et qui est incluse dans son rapport annuel sur formulaire 40-F pour l’exercice clos le 31 décembre 2018 («formulaire 40-F» ) déposé auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis (la «SEC») ainsi que: des incertitudes quant à l’étendue et à la manière dont COVID-19 et les mesures prises par les gouvernements, la Société ou d’autres pour tenter de réduire la propagation de COVID-19, peut affecter la société, ce qui pourrait avoir un impact négatif sur de nombreux aspects des activités de la société, notamment la santé des employés, la productivité et la disponibilité de la main-d’oeuvre (y compris la capacité de transporter du personnel vers le complexe Meadowbank et moi mine de liadine qui fonctionnent comme des camps de vol / départ), les restrictions de voyage, la disponibilité des entrepreneurs, la disponibilité des approvisionnements, la capacité de vendre ou de livrer des lingots d’or concentrés ou du concentré, les primes d’assurance et la capacité de se procurer les intrants nécessaires aux opérations de la société et projets; et les incertitudes quant à l’effet sur l’économie mondiale lié à COVID-19, qui pourrait continuer à affecter négativement les marchés financiers, y compris le prix de négociation des actions de la Société et le prix de l’or, et pourrait nuire à la capacité de la Société à mobiliser des capitaux .

Pour une discussion plus détaillée de ces risques et d’autres facteurs qui peuvent affecter la capacité de la société à réaliser les attentes énoncées dans les déclarations prospectives contenues dans ce communiqué de presse, voir la notice annuelle et le rapport de gestion déposés sur SEDAR à l’adresse www.sedar.com et inclus dans le formulaire 40-F déposé sur EDGAR à l’adresse www.sec.gov, ainsi que les autres dépôts de la société auprès des autorités canadiennes en valeurs mobilières et de la SEC. Les lecteurs sont priés de ne pas se fier indûment à ces déclarations prospectives, qui ne sont valables qu’à la date de leur publication. Sauf si la loi l’exige, la Société n’a pas l’intention et n’assume aucune obligation de mettre à jour ces déclarations prospectives.

Relations avec les investisseurs, 416 947-1212